×

Votre panier est vide.

Le Port de Saint-Tropez

Le Port de Saint-Tropez se situe sur la région côtière de la mer Méditerranée et de la Côte d’Azur, dans le Var. Véritable légende romaine, ce port de plaisance constitue à ce jour un emblème touristique de la ville.

Avec une capacité de 734 mouillages (dont 100 visiteurs), le Port de Saint-Tropez s’étend sur 9 hectares, répartis entre 2 bassins, séparés par le quai de l’Épi. C’est à la fois un lieu d’escale majeur mais également un important bassin d’affaires internationales.
De plus, la qualité et l’innovation des services proposés tout au long de l’année ont fortement contribué à sa bonne réputation à l’échelle mondiale. En effet, le port dispose d’une équipe assurant l’accueil quotidien des plaisanciers sur tous les aspects. Des aménagements et des équipements sont mis à disposition pour assurer la sécurité et le confort maximal à terre comme à flot. En ce qui concerne la propreté, l’espace portuaire est régulièrement nettoyé et contribue activement à la protection environnementale.

Ce port aurait été construit 600 ans avant Jésus-Christ par des phocéens, d’où l’origine de son ancien nom grec: Athénopolis Massiliensium. Depuis l’Antiquité, cette baie méditerranéenne était très fréquentée par les conquérants romains, celtes et grecs, qui y exportaient essentiellement des huiles et du vin.

C’est après la guerre et les épidémies, vers le XVème siècle que des familles de Gênes, en Italie sont venues repeupler les lieux et tenter leur chance dans la nouvelle cité marchande. L’activité économique reprend et la renaissance de la presqu’île devient rapide. On y retrouve une multitude de chantiers navals et de nombreux petits cabotages en expansion.

Au XVIIIème siècle, Saint-Tropez est le 3ème port français de Méditerranée. En effet, les échanges maritimes deviennent la principale préoccupation de ce port de pêche et de commerce de la côte méditerranéenne. Le poisson, le vin, le bois ainsi que le liège fabriqué localement deviennent les produits phares de l’exportation de ce petit port. On retrouve également, à cette époque, une usine de câbles sous-marins aux Canebiers et une école d’hydrographie.

Depuis la fin du XIXème siècle, de nombreux personnages tels que Guy de Maupassant, Henry Matisse, Sartre et d’autres artistes tombèrent sous le charme des ruelles et des traditions provençales, qui témoignent de la simplicité de la ville. Nombreux d’entre eux viendront s’installer dans la magnifique cité pour y écrire, peindre ou créer leurs oeuvres inspirées des lieux et de la douce atmosphère qui y règne.

Dans les années 20, Saint-Tropez devient à la mode et laisse place à une clientèle aisée, aux palaces, aux boutiques et yachts de luxe. Les personnalités en vogue défilent et désignent le Port de Saint-Tropez comme un lieu de villégiature incontournable. S’en suit jusque dans les années 60, où le Port de Saint-Topez doit aussi son succès international au film « Et Dieu… créa la femme » de Roger Vadim, Brigitte Bardot, et Jean-Louis Trintignant.
Désormais fréquenté par les nombreuses célébrités et stars de la jet-set, les commerces en tout genre se multiplient et font de ce petit port varois un lieu inévitable du tourisme estival.

Dans le Port de Saint-Tropez on ne s’ennuie jamais! Tout au long de l’année sont organisés des événements nautiques pour les amateurs et passionnés de régates. Parmi eux « les Voiles de Saint-Tropez », la « Giraglia Rolex Cup », le « Festival Armen » et d’autres encore. De plus, chaque année le 16 mai, la fête patronale et traditionnelle de la Bravade de Saint-Tropez est dignement célébrée. Un événement authentique et enrichissant à ne pas manquer.

Si vous décidez d’aller flâner non loin du port, au beau milieu des traditionnelles façades et maisons de ce village provençal, vous découvrirez la célèbre Tour Suffren, datant du XIème siècle. Mais également le Musée de l’Annonciade, musée d’art moderne ainsi que d’autres galeries d’art et expositions d’exception.